Le carburant animal ? Une énergie bio…

bétail crédit phovoir.comDepuis peu, Intermarché commercialise son premier carburant à base de graisse animale. Comment ça marche ?

Le-carburant-animal-

 

Version écrite de la chronique

Ce gros distributeur a récemment inauguré sa première usine de biocarburant animal en Seine-Maritime et compte en fabriquer 240 tonnes par jour. Les productions seront stockées sur des pétroliers de la Côte Atlantique puis livrées dans les stations-services de l’enseigne.

Pour produire autant de carburant il faut beaucoup de graisse animale. Où la trouve-t-on ?

Le procédé est complexe mais en gros on obtient du carburant grâce aux méthanols que l’on mélange à du gazole. Pour produire plusieurs centaines de tonnes de biocarburant il faut de la matière première et en l’occurrence de la carcasse animale. Intermarché s’est donc allié aux Mousquetaires – le troisième distributeur de viandes en France – et à ses autres partenaires, pour traiter les 3/4 des déchets carnés français. Et la démarche va encore plus loin. En plus de recycler les restes des animaux et d’alimenter les voitures avec une énergie renouvelable, l’usine crée de l’emploi. 127 salariés travaillent de près ou de loin pour l’usine.

Ce n’est pas la première fois qu’on entend parler de biocarburant

C’est vrai que l’essence verte a des années au compteur. Huiles végétales, algues ou plus loufoque fientes de poulets, on en a vu passer. Mais l’essence animale c’est assez insolite. Quoiqu’on en trouve déjà dans notre diesel. L’innovation c’est que cette fois elle sera 100% Made-In-France et 100% éco-circulaire. D’ailleurs, ça carbure si fort pour le biocarburant animal que la coopérative Sofiprotéol prévoit d’en produire dans l’Oise à partir de 2015.

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 5 décembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.