Dosettes de café: on les préfère bio et recyclables !

 creation-packaging-graphiste-capmundo-12Pour bien démarrer la semaine, vous prendrez bien un petit café bio ?

Un-petit-cafe-ecolo-

 

 

Version écrite de la chronique

En ce qui concerne notre sacro-saint café,  la grande mode depuis des années ce sont les fameuses dosettes ! Mais Nespresso a été très critiqué à cause du gâchis de matières de ces dosettes qui ne sont pas recyclées. Du coup la marque travaille la question, notamment pour installer une filière de recyclage, et d’autres marques arrivent sur ce marché juteux pour la concurrencer avec des produits écolos.

C’est le cas de Cap’Mundo qui propose aussi les mêmes dosettes fonctionnant sur les mêmes machines et nous avons interviewé sur Néoplanète son créateur, Olivier Brivois, qui se veut très perfectionnistes côté qualité mais aussi éthique. De la matière première à l’emballage en passant par la torréfaction – vous savez le fait de « cuire », de « griller » les grains de café pour en libérer les arômes – rien n’est laissé au hasard.

On boit tous tellement de café : c’est un énorme marché !

Quelques chiffres : 2,5 milliards de café sont bus tous les jours. Il y a 70 pays producteurs de café dans le monde et ils produisent 6 millions de tonnes de grains par an. Ce marché représente donc beaucoup d’argent mais aussi beaucoup de social avec des producteurs qui ne sont pas toujours payés à leur juste valeur. Le café équitable et bio est donc non seulement un gage de qualité pour nous mais aussi l’assurance que ces agriculteurs vivent décemment.

Qu’en est-il des dosettes de Cap Mundo ?

Elles sont fabriquées en France et entièrement recyclables. Et si elles ne sont pas encore biodégradables, c’est par souci de qualité car pour l’instant, une capsule biodégradable ne tiendrait pas le choc et finirait par fondre, en partie, dans la machine. Mais l’’équipe de Cap’Mundo est en train d’y travailler.

En attendant, cette marque de café artisanal, lancée récemment en Mars 2013, compte déjà 200 points de vente, preuve décidément de cet incroyable marché derrière notre habitude du petit noir.

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce lundi 30  septembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.