Ça plane pour le « diesel vert »

 l'ecoDemonstrator 787 de Boeing, sur le tarmac du Boeing Field à Seattle. C’est une première pour Boeing qui travaille actuellement sur différents types de biocarburants. Le constructeur aéronautique américain a fait voler pour la première fois un avion avec du « diesel vert », déjà utilisé dans le transport terrestre. Cet appareil (le nouvel EcoDemonstrator 787) a notamment volé grâce à des huiles usagées.

L’avion a en effet volé avec un mélange de carburants contenant 85% de kérosène et 15% de diesel vert fabriqué à partir d’huiles végétales, de cuisson usagées et de déchets de graisses animales, via un processus d’hydrogénation.

Le diesel vert, également connu sous l’appellation « diesel renouvelable », est différent du « biodiesel » (éthanol) fabriqué à partir du maïs ou du soja. D’après Boeing, « avec une capacité de production de 3 milliards de litres aux États-Unis, en Europe et en Asie, le diesel vert pourrait rapidement satisfaire jusqu’à 1 % de la demande mondiale en carburant aéronautique. Avec un coût d’environ 0,8 dollar par litre, incitations du gouvernement américain comprises, le diesel vert se rapproche du prix du kérosène. »

Mais le biocarburant est néanmoins critiqué car il requiert une grande quantité de terres cultivables et pourrait faire concurrence aux produits alimentaires. « Au cours de son cycle de vie le diesel vert réduit les émissions de gaz carbonique de 50 à 90% par rapport aux combustibles fossiles, d’après la société finlandaise Neste Oil qui a fourni le biocarburant à Boeing pour ce test« , précise l’avionneur.

A noter qu’un vol Toulouse-Orly d’Air France a été assuré pour la première fois en octobre dernier avec 10% d’un biocarburant à base de canne à sucre, le Farnesane. Le prix de ce biocarburant est quant à lui quatre à huit fois plus cher que le carburant conventionnel.

Il faut saluer ces initiatives qui veulent montrer que l’industrie aéronautique s’engage dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il faut dire que le transport aérien ne cesse de croître (+ 5,2% en 2013 par rapport à 2012 pour le trafic passagers mondial). Mais n’oublions pas qu’il ne représente que 2% des émissions de CO2… moins que l’industrie de l’informatique et des télécommunications !

Voir la vidéo qui revient plus dans le détail sur l’EcoDemonstrator :

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.