Bosco verticale, quezaco ?

©ververexport.nlPour combattre le problème de la mauvaise qualité de l’air à Milan, l’architecte Stefano Boeri a décidé de transformer deux tours résidentielles en forêts verticales. Projet aussi insolite qu’inédit.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/03/Des-forets-verticales-124120511.mp3|titles=Des-forets-verticales]

Une forêt-immeuble, carrément. Ou plutôt deux tours d’habitation, de 110 et 76 mètres de hauteur dont les balcons vont accueillir 900 arbres mesurant 3, 6 ou 9 mètres. A travers ce projet ubuesque, l’idée de l’architecte est de stimuler la biodiversité recréer la nature en ville. Cette forêt du futur est sensée faire la taille d’un terrain de foot c’est-à-dire environ 10 000 mètres carrés.

Lutter contre la pollution

Les créateurs vantent aussi les vertus écologiques du concept en assurant que les arbres en hauteur absorberont la poussière et le dioxyde de carbone, fourniront de l’oxygène. Ils protégeront aussi les immeubles du bruit et de la chaleur, qui posent de plus en plus de soucis en ville. La question de l’approvisionnement en eau a même été résolue : un système de filtration des eaux usées venant des appartements permettra de les réutiliser pour arroser les arbres. Et comme les appartements seront alimentés en énergie solaire et éolienne, ces deux tours atteindront progressivement l’autonomie énergétique.

Cette chronique « Bonne Nouvelle» a été diffusée le mardi 19 mars 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.