Pour un monde meilleur… c’est par ici !

nonviolence- flickr.comAujourd’hui, c’est la Journée Internationale de la non-violence et pourtant… on a vraiment l’impression chaque jour de ne pas pouvoir y échapper à cette violence !

Bonne-nouvelle-la-violence-baisse-

 

 

 

Version écrite de la chronique

Justement, c’est la différence entre notre ressenti et la réalité. Dans son excellent magazine  » Clés « , Jean Louis Servan-Schreiber nous rappelle que s’il y avait 50 homicides pour 100 000 Français au 16° siècle, on en compte 1 pour 100 000 aujourd’hui.

Le nombre de guerres dans le monde est en baisse, il faut le savoir: d’après les chiffres des Instituts de Recherche sur la Paix d’Oslo et de Stockholm (Peace Research Institute Oslo et Stockholm Institute Research for Peace) , les conflits armés majeurs ont chuté de plus de la moitié depuis 1991.

En France, les agressions physiques sont de moins en moins nombreuses. Pour autant, la vie, ce n’est pas les bisounours : il reste deux formes de violence terribles. Les viols, plus de 200 par jour en France, et encore, ceux que les femmes osent déclarer c’est-à-dire 1/10ème environ ! Et la violence contre soi qui concerne 9 décès sur 10 selon l’OMS: le tabac, l’alcool, l’anorexie ou le suicide, qui augmente aux Etats-Unis par exemple.

Quand on voit les faits divers de ces derniers jours, on a l’impression que la violence ne baisse pas !

C’est notre seuil de tolérance qui baisse et c’est tant mieux ! On est scandalisé par un père incestueux, une attitude considérée comme quasi normale durant des siècles, et il n’y a pas si longtemps, on vous tuait pour une simple insulte.

Notre perception a changé, influencée par les démocraties et leurs législations, la psychanalyse et son travail sur nos pulsions, bref nous nous humanisons. Bien sûr, il reste du travail : la peine de mort dans de nombreux pays, le terrorisme, l’agressivité des jeunes hommes de 15 à 30 ans qui font exploser les statistiques, n’empêche que nous évoluons et comme dit le Dalai Lama « la violence est démodée », avec ça, qui n’a pas envie d’être « fashion » ?

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 2 octobre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.