Biodiversité : accord international pour doubler l’aide financière aux pays en développement

Biodiversité : accord international pour doubler l’aide financière aux pays en développementLa réunion de la convention mondiale sur la biodiversité s’est achevée le 20 octobre à Hyderabad, en Inde, sur un accord qui vise à multiplier par deux d’ici à 2015 l’aide financière aux pays en développement pour préserver la biodiversité. Cet accord, obtenu à l’issue de négociations très difficiles en présence de représentants de 180 pays, concrétise l’accord de Nagoya il y a 2 ans.

Selon la ministre française de l’Ecologie, présente à  Hyderabad, « c’est  la première fois qu’est fixé un objectif financier international en faveur de la biodiversité ». Ce doublement des financements sera calculé par rapport à la moyenne annuelle des financements en faveur de la protection de la diversité biologique en faveur des pays en question  sur la période 2006-2010. Cependant, aucun chiffre précis n’a été cité.

L’objectif est de favoriser, entre autres, le développement des aires protégées sur terre et en mer, la lutte contre la surpêche ou la restauration d’au moins 15% des écosystèmes dégradés. Les pays bénéficiaires devront fournir des garanties sur l’utilisation des fonds et mettre en œuvre « des stratégies nationales pour préserver la biodiversité ».

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.