Biocarburants : les professionnels se défendent…

La production de biocarburants fabriqués à partir de matières alimentaires est régulièrement désignée comme l’un des principaux facteurs de sous-nutrition dans les nombreux pays en voie de développement. En prenant la place des cultures destinées à l’alimentation, ils participeraient notamment à la hausse du prix des matières premières.

Les professionnels du bioéthanol se défendent :
Dans un communiqué récent, la « filière bioéthanol » souligne que le modèle français et européen du bioéthanol n’aurait pas d’impact sur la sécurité alimentaire. « Il est fondé sur des objectifs raisonnables (10 % dans l’UE en 2020), des critères de durabilité et une diversification des matières premières (blé, betteraves, maïs) ». La cause essentielle des tensions qui secouent aujourd’hui de nombreux pays résiderait plutôt dans « le retard pris depuis plus de 10 ans dans le développement de l’agriculture mondiale ». Il faudrait alors aider les pays en voie de développement en recherchant des « systèmes agricoles plus productifs et plus viables » qui leur permettrait d’être autosuffisants.

Pour plus d’information : http://www.bioethanolcarburant.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone