Stimulez votre cerveau cerveau grâce au bilinguisme !

couple enfant crédit phovoir.comParler à son enfant dans sa langue natale alors que l’on est parent de nationalité différente ne lui porterait pas préjudice. La preuve : 

Le-bilinguisme-un-stimulant-pour-le-cerveau-

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

Contrairement à ce que l’on a cru pendant longtemps, le bilinguisme ‎inculqué très tôt serait au contraire un stimulant pour le cerveau des enfants; selon les neuropsychologues ce double apprentissage aiderait les enfants à développer leur souplesse mentale. Le Figaro nous donne l’exemple de Laura 11 ans qui parle avec la même aisance l’italien de sa maman et le français de son papa… Jusqu’à l’âge de 2 ans, il lui arrivait bien sûr de mélanger les mots de vocabulaire et la syntaxe mais c’est aujourd’hui une petite fille qui passe rapidement et aisément d’une langue à l’autre.

Il faudrait donc encourager cette pratique ?

Il ne faudrait pas partir dans l’excès inverse et en exagérer aujourd’hui les vertus comme on a hier brandi la menace d’un handicap majeur pour l’enfant : on disait qu’il ne saurait parler aucune des langues correctement, inverserait les mots de vocabulaire… Cependant, la psychologue Ellen Bialystok de l’université de York au Canada persiste et signe : « les bénéfices du bilinguisme augmentent avec la durée et plus on pratique, mieux c’est ! ». Et ce à n’importe quel âge !

Vous parliez de souplesse mentale…

 » Le fait d’être bilingue aide pour passer rapidement d’une information à une autre, pour changer son centre d’attention » précise une chercheuse à l’université Paris-Descartes. Une capacité qui pourrait expliquer cette plus grande souplesse mentale des enfants bilingues qui semble rejaillir sur le cerveau tout entier. Le bilinguisme retarderait même l’apparition de la maladie d’Alzheimer de plus de 5 ans en moyenne, d’après le professeur Bialystok… Prêts pour des cours de chinois en accéléré ? wo xiang xue zhong wen. ( en phonétique: Ouo xian cieu chon wen. Je veux apprendre le chinois ! ).

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 27 novembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.