Le Belo Monte nous met en danger

belo monte wikipedia.orgAujourd’hui, c’est la Journée mondiale des droits de l’Homme. Et l’Amazonie nous inquiète particulièrement !

Mobilisation-contre-le-Belo-Monte-

 

Version écrite de la chronique

Un rassemblement STOP BELO MONTE est prévu aujourd’hui devant Alstom à 11h30 puis à l’ambassade du Brésil à 15h00 à Paris. Planète Amazone et d’autres associations de protection des droits de l’homme protestent contre le fameux Belo Monte, ce barrage actuellement en cours de construction en Amazonie qui sera le 3ème plus grand au monde! Pour le gouvernement brésilien ce chantier promet d’être lucratif puisqu’il sera utilisé pour extraire de la bauxite d’aluminium. Pour les associations c’est une violation de l’environnement mais aussi des droits de l’homme car des tribus locales sont expulsées.

Ce n’est pas le seul barrage qui se construit actuellement sur le fleuve Amazone.

Le Brésil est entré dans une phase d’accélération industrielle. Et avec la Coupe du monde de football en 2014 et les JO en 2016, l’agriculture, les mines, les forages, les barrages, tout se multiplie. Et pendant que l’on construit, la forêt amazonienne et ses habitants perdent du terrain, inexorablement. Mais ne blâmons pas seulement le Brésil : ces constructions portent aussi le fanion tricolore: J’ai nommé GDF Suez, Alstom et EDF qui se défendent en mettant en avant leurs actions sociales importantes sur le terrain : donner du travail aux gens, construire des écoles, éradiquer des maladies mortelles etc

Cela fait longtemps que l’on entend parler de ce projet du Belo Monte, pourquoi ces manifestations à nouveau aujourd’hui ?

Il y a eu maintes manifestations dans le monde dont une qui a permis la suspension du chantier… pendant 2 semaines ! Et on a beaucoup vu le chef des Kayopos, Raoni, avec sa fameuse bouche en plateau, venir en Europe pour nous prédire la fin prochaine de son peuple dont les villages sont condamnés avec la montée des eaux dues au barrage. Néoplanète l’a d’ailleurs interviewé et c’est toujours très émouvant. Cette journée des droits de l’homme est l’occasion d’une campagne choc qui va être bientôt dévoilée, de faire circuler une pétition signée par de nombreuses personnalités comme Bernard Lavilliers et de reposer ce débat : le Belo Monte, facteur de croissance économique ou symbole d’inconscience écologique ?

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mardi 10 décembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.