La recette d'Emilie

Beignets de feuilles de consoude

Amarante réfléchie, mauve sylvestre, orties… Les plantes sauvages comestibles reviennent en force dans nos assiettes. Cadeaux de la nature, elles sont parfaites pour révéler de nouvelles saveurs et innover nos plats. A cueillir au bord des chemins, en forêt ou dans les champs, elles sont plébiscitées par les grands chefs français. Alors comme je n’ai pas la prétention de cuisiner comme eux, je vous propose une recette de François Letourneux, président de l’association Fête de la Nature qui débute le 20 mai prochain. 

rough-comfrey-474746_640

Quel est le B.a.-ba de la cuisine sauvage ? Comment reconnaître les plantes sauvages ? Quand les cueillir ? Quelles recettes ? Dans le cadre de la Fête de la Nature, qui se déroulera partout en France du 20 au 24 mai et qui propose des animations sur le sujet, place aux beignets de feuille de consoude de François Letourneux, fervent utilisateur de plantes sauvages.

Comment reconnaître cette plante si vous vous promenez ? Ses feuilles sont velues et allongées. Ses fleurs apparaissent seules au début du printemps, et sont défleuries depuis longtemps quand les feuilles sortent. On peut la confondre avec le pétasite qui ne se mange pas. La consoude a aussi bonne réputation en médecine naturelle : son nom rappelle qu’elle a la réputation de faciliter la consolidation des fractures.

Vous souhaitez en savoir plus sur la cuisine sauvage au marais ? Découvrez la flore les 23 et 24 mai dans le Val d’Oise et ses usages médicinaux ou culinaires et repartez avec des livrets de recettes. Plus d’infos sur le site de la Fête de la Nature.

Recette de beignets de feuille de consoude

url 2– On les cueille, on les rince, on les groupe deux par deux de même taille (les poils aident à les faire coller.)
– On a préparé une pâte à beignet, ou à crêpe légère (125 g de farine, un peu de levure chimique, une pincée de sel, 1/2 cuiller à soupe d’huile d’olive, 10 cl de lait et un œuf battu. Mélangez et laissez reposer 30 minutes). 
– On passe les doubles feuilles dans la pâte, puis on les fait frire dans la poêle, et on les égoutte sur du papier absorbant.
– Salez légèrement, et servir.

Vous pouvez aussi faire des beignets avec les feuilles de tussilage, autre plante de terrais humides ! 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.