Bébé Sarkozy aura-t-il le droit aux couches lavables ?

Plusieurs créatrices de couches lavables du Haut-Rhin ont envoyé un échantillon de leur produit à Carla Bruni-Sarkozy, à quelques semaines de son accouchement…

La technique de promotion par le biais des stars est bien connue. Il s’agit d’envoyer son produit à une célébrité qui décidera, ou non, de le porter. Dans le premier cas, effet mouton oblige, une nouvelle tendance sera créée et nombreux seront ceux qui voudront adopter la même garde robe.

Mais là, c’est une première en France! On ne parle pas de it-bag ni de T-shirt à l’effigie de Madonna, mais bien de couches lavables ! Une drôle d’idée impulsée par six « couseuses » françaises, relayées par le quotidien régional Ouest-France. Elles ont ainsi envoyé à Carla Bruni-Sarkozy huit couches lavables dont une en forme de fraise.


Aux Etats-Unis, les couches lavables des marques Happy Heinys et Fuzzi ont déjà habillé les fesses de nombreux enfants de stars. Liam, le fils de l’actrice Tori Spelling qui jouait le rôle de Donna Martin dans Berverlly Hills, a ainsi eu le droit à son lot de couches écolo. Tout comme les jumelles de Marcia Cross, la ménagère maniaco-compulsive Bree Van de Kamp dans Dersperate Housewives.  Et il en est de même pour les jumeaux de Julia Roberts, la « pretty woman » engagée de longue date pour la planète.

En France, Monica Bellucci et Marion Cotillard auraient déjà adopté les couches lavables pour leurs nouveaux nés. Rappelons que dans notre pays, on utilise 4 milliards de couches jetables, qui représentent chaque année 1,8 millions de tonnes de déchets. Alors si l’opération des « couseuses » reste promotionnelle, elle permet aussi de mettre un coup de projecteur sur les couches lavables.

Photos:
Carla Bruni par Audrey Pilato/FlickR
Couche lavable par Clara Peix/FlickR

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après des études de journalisme à Paris et Dublin, Julie s'est lancée comme correspondante pour des sites d'informations québécois, couvrant l'actualité française. En 2013, elle revient sur les bancs de Néoplanète, qu'elle avait déjà arpentés quelques années plus tôt. En parallèle, elle cultive son blog, consacré au voyage.