Beauté : palme verte pour Forest People

Précurseur de la cosmétique bio et équitable, Forest People puise sa force dans les arbres du monde entier. Et lutte, à son échelle, contre la déforestation et la misère sociale.

« J’ai passé sept ans aux côtés de la tribu Navajo aux états-Unis et fait de nombreux séjours au sein de tribus d’Amérique latine dans la forêt amazonienne, raconte Isabelle Trunkowski (voir photo ci-contre), docteur en anthropologie. Les Indiens coupaient les arbres pour deux dollars par jour. C’était leur unique source de revenus. »

De ce choc naît Forest People, une marque de cosmétiques certifiés biologiques et équitables lancée sur le marché en 2003 avec Jérémie Deravin, psychosociologue. Sa spécificité ? Des matières premières nobles – huiles essentielles ou végétales – issues d’arbres de sept pays, dont le Brésil, Madagascar, le Burkina Faso ou encore le Maroc. Extraites manuellement, sans aucune mécanisation et selon des gestes ancestraux, les huiles, pures ou mélangées, sont ensuite mises en flacon en France. Après l’ungurawi du Pérou, le cumaru du Brésil et le kendi d’Indonésie, la dernière nouveauté en date est le beurre de Moabi qui provient des forêts pygmées du Cameroun. Très nourrissant, il ressemble au karité, avec une texture plus souple et plus glamour.

« Nous parcourons la planète pour sélectionner des ingrédients peu connus en France et mettre en valeur des savoir-faire traditionnels en voie de disparition, poursuit-elle. Les petits producteurs sont regroupés en coopératives : derrière chaque gamme, il y a une vraie histoire humaine et de belles rencontres. Nous portons aussi une grande importance aux vertus thérapeutiques de chaque huile. » Des actifs 100 % naturels que le consommateur retrouve à l’état brut dans de jolis pots à l’esprit boudoir chic : les produits de beauté Forest People sont en effet très concentrés et exempts d’eau, contrairement à la grande majorité des soins, bio ou pas. Du coup, pas besoin de se tartiner pour obtenir des résultats ! Un retour à l’essentiel qui plaît : les 43 références de la marque, labellisées Nature et Progrès, sont disponibles dans 280 boutiques en France, mais aussi au Benelux, au Japon et même au Liban.

Plus d’infos : www.commercequitable.com et www.coeurdeforet.com

Article extrait du numéro 18 de NEOPLANETE

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone