Quels sont les avantages de la culture du chanvre pour l’agro-industrie ?

La France pourrait être considérée comme une terre d’opportunités pour la culture du chanvre. Cette plante, cultivée depuis l’Antiquité, peut être utilisée dans différents processus industriels pour produire des aliments, de l’huile, du papier, des textiles, des médicaments, entre autres. Cette industrie devrait d’ailleurs connaître une croissance mondiale de plus de 166 000 millions d’euros d’ici 2025, selon Forbes. Cependant, la réglementation est particulièrement restrictive comparer à nos voisins Européens, car, s’il est possible de cultiver du chanvre, ses fleurs et leurs produits dérivés – huiles, tisanes – ne peuvent être transformés en France. Conséquence: les boutiques qui essaiment dans le pays peuvent se fournir, mais pas avec des produits nationaux.

En Europe, la culture du chanvre est principalement utilisée pour l’industrie médicinale. Des pays comme l’Espagne ont eu des expériences très importantes à cet égard, avec une législation et des politiques publiques visant à l’articulation entre l’État et les hommes d’affaires du secteur. Le potentiel en France pour la culture et le développement industriel du chanvre peut se refléter dans trois aspects qui profiteraient grandement à l’agrobusiness.

Atmosphère

Le débat sur l’industrie et l’empreinte environnementale occupe de plus en plus de place dans les agendas productifs mondiaux.

Dans ce cadre, les applications industrielles du chanvre ont une corrélation avec le développement durable. Le cycle de culture court de la plante, de 4 mois, permet une rotation et évite la monoculture. De plus, dans sa dernière étape de culture, il améliore les conditions physiques du sol, puisque la chute de ses feuilles produit un coussin qui apporte de nombreux nutriments au sol.

Dans un autre ordre, le faible besoin en intrants chimiques par le chanvre alimente la possibilité d’une production agroécologique. Cette alternative fait partie de la stratégie contre le changement climatique. Par exemple, la grande résistance de la fibre de cette plante peut être le coup de pouce pour un développement respectueux de l’environnement des industries du textile et de la construction, qui sont généralement pointées du doigt, de par leur forte empreinte environnementale.

Avec les graines de chanvre et leur huile, il est également possible de produire du biodiesel, indispensable pour repenser le marché des énergies fossiles, en utilisant des ressources renouvelables. Un fait fondamental qui va au-delà de la façon dont l’application industrielle de la plante peut aider au développement durable est sa capacité à soigner les sols contaminés. C’est le cas de Tchernobyl, où depuis 1998, Consolidated Growers and Processors (CGP), Phytotech, et l’Institut ukrainien des cultures libériennes, ont commencé à planter du chanvre industriel pour éliminer les polluants autour de la célèbre centrale qui fut la vedette d’une catastrophe nucléaire. A cet égard, les responsables de Phytotech, qui est une entreprise spécialisée dans la phytoremédiation, ont déclaré que « le chanvre s’avère être l’une des meilleures plantes phytoréparatrices que nous ayons pu trouver« .

Production et alimentation

Le chanvre est une culture très rentable du fait que les différentes parties de la plante peuvent être utilisées pour la production industrielle et peuvent ajouter de la valeur à l’offre d’exportation déjà présente dans les produits du quotidien. Les industries papetière, alimentaire, CBD, cosmétique, textile et plastique sont des destinations possibles, mais l’opportunité d’élargir le spectre de la production est très large et nécessite des recherches scientifiques.

Dans la production alimentaire, si l’on prend en compte la valeur nutritionnelle des grains de chanvre, ils contiennent des quantités élevées de protéines et d’oméga 3, ce qui permet de lutter contre les problèmes tels que le cholestérol. Ils sont riches en fibres , qui régulent la flore intestinale ; sa teneur en fer aide à lutter contre l’anémie ; tandis que ses valeurs élevées de calcium et de phosphore sont bénéfiques pour les os. Selon la Fondation Canna, qui étudie la plante de cannabis et ses principes actifs, « environ 50 % du marché mondial de l’huile de chanvre est concentré dans l’industrie alimentaire et les compléments nutritionnels » ; par exemple du pain, des biscuits, du lait végétal, de la crème glacée, entre autres.

Économie et emploi

Comme tout développement industriel, stimuler la production de chanvre créerait de nouveaux emplois, de nouvelles entreprises et de nouvelles taxes pour les recettes de l’État . Une chaîne de valeur est lancée dans laquelle entrent des entrepreneurs, des agriculteurs, des chercheurs, des développeurs de technologies de production, entre autres.

Le Centre de recherche économique et sociale Fedesarrollo de Colombie affirme que cette industrie génère environ 16 emplois formels par hectare. Selon un rapport de Leafly au début de 2020, le nombre de personnes employées à temps plein aux États-Unis dans l’industrie du cannabis médical s’élève à 243 700. Des chiffres prometteurs qui peuvent être reproduits proportionnellement en France, en pariant sur un développement économique qui a un cadre solide en termes juridiques et de marché.

Sources :

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone