Attention aux jouets dangereux !

Ils sont parfois les plus vendus, les enfants les adorent, seul bémol, ces jouets contiennent parfois des matières toxiques. L’ONG internationale Women in Europe for a Common Future (WECF), un rassemblement d’organisations féministes et environnementalistes, défriche le terrain pour vous.

©king-jouet.com

Des allergènes et des retardateurs de flammes bromés dans certaines peluches, des phtalates à l’intérieur de  poupées, du formaldéhyde dans des jouets en bois et des métaux lourds au sein de coffrets de maquillages : ça ne fait pas rêver ! Et pourtant c’est bel et bien le constat dressé par l’ONG WECF, qui s’appuie sur les tests de jouets réalisés par l’association 60 millions de consommateurs.

Jouets écolos

Fin novembre, à Paris, les membres du WECF se sont ainsi rassemblés pour proposer d’autres alternatives aux jouets toxiques. Préconisant des « joujoux » écologiques et indiquant où les trouver (Brindilles.fr, Natiloo.com, Lethichou.com), WECF qui avait déjà publié un petit guide de conseils aux enfants intitulé Protéger les enfants en évitant les substances chimiques, trace les contours indispensables pour la santé des enfants.

Conseils de prévention

Les recommandations de l’ONG WECF ? Choisir des peluches produites en fibre naturelle ou bio sans oublier de les laver avant première utilisation ; sélectionner des poupées en tissu ou en coton bio ; opter pour des jouets en bois brut non vernis, en hêtre ou en érable ; acheter des coffrets de maquillage avec colorants alimentaire, sans conservateurs et non parfumés. Quant aux objets lumineux, WECF déconseille les objets utilisant des veilleuses ou des diodes électroluminescentes (LED). La raison ? Elles peuvent être très riches en lumière bleue et fragiliser les yeux des enfants.

Privilégier les jouets labellisés

Pour être sûr enfin que votre enfant n’utilise pas un jouet toxique, il ne faut surtout pas hésiter à acheter un joujou labellisé. Avoir un jouet dont nous avons la certitude qu’il a été testé par des spécialistes, des associations, des journalistes renforce la garantie d’avoir un jouet non nocif pour les enfants.

Pour cela, WECF dénombre 3 labels, tous allemands. Le premier, Öko-Test, du nom d’une revue allemande de consommateurs, note les produits en fonction de leur danger pour l’environnement et la santé.  Le label SpielGut est quant à lui décerné par une association composée de praticiens (pédagogues, psychologues, médecins), de  techniciens (chimie, électronique) et de parents, qui testent  la qualité des jouets pour s’assurer qu’ils ne contiennent aucune substance chimique. Le troisième label, GS, certifie que le produit répond aux conformités de la loi allemande, en terme d’exigences techniques et donc de sécurité.

En France, un label devrait voir le jour d’ici 2011. AFNOR Certification lance à partir de l’année prochaine NF Environnement « jouets et jeux » pour garantir l’absence de phtalates, de métaux lourds et de substances dangereuses. Seront aussi pris en compte la fabrication des matériaux et la contribution à l’effet de serre à travers ce label*.

L’exemple canadien

Si la France ne possède actuellement pas de label dans le domaine des jouets, au Canada, on ne reste pas insensible à la santé des enfants de moins de trois ans. D’après le WECF, le gouvernement canadien envisage de  fixer un seuil pour limiter l’usage du plomb dans les jouets, destinés à cette catégorie d’âge. Dernièrement, l’entreprise Fisher-Price avait retiré 533 000 jouets du marché canadien contenant une quantité trop excessive de plomb.

Source pour l’article : Direct Matin

*http://www.greenzer.fr/ecolabel-lutter-jouets-toxiques-3447

Plus d’infos: http://www.wecf.eu/francais/index.php

Pour acheter des jouets écolos, rendez-vous sur:
www.brindilles.fr/
www.natiloo.com/
www.letichou.com/

Retrouvez l’article intitulé L’interdiction des tapis-puzzle en mousse , tapis retiré du marché à cause de ses substances toxiques.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone