Attention à vos souvenirs d’Afrique du Sud

C’est l’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) qui lance un cri d’alarme en lançant la campagne « Réfléchissez – n’achetez pas de souvenirs dérivés d’animaux sauvages ».

En Afrique du Sud tout particulièrement, une quantité impressionnante de souvenirs, quelque soit l’endroit où vous les achetez, (aussi bien dans la boutique de votre hôtel que sur un marché) sont fabriqués à partir d’espèces sauvages menacées d’extinction.

Protection
Creative Commons License photo credit: Tixu Oty

Le plus simple consiste à éviter d’acheter des objets confectionné à partir d’animaux sauvages (ivoire, fourrure etc…) car non seulement vous participez au développement du braconnage et à la mise en péril d’espèces déjà menacées, mais en plus si vous vous faîtes coincer par la douane française au retour, vous serez assimilé à un trafiquant et les peines peuvent être lourdes (une amende maximale de 9.000 euros et/ou d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à trois ans).

Deux bonnes raisons de ne pas participer à ce commerce… Comme le conseille l’IFAW « Parmi les solutions alternatives figurent des objets élégants et originaux en perles, en fils métalliques ou les sculptures de pierre. Leurs fabricants emploient souvent de la main d’œuvre locale et réinvestissent les bénéfices au profit des communautés ».

Pour plus de renseignements et découvrir les autres actions de l’IFAW en faveur des animaux : ifaw.org/ifaw_france

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone