Les artistes de mobilisent pour la forêt

copyrights  wild-touch sarah del benL’initiative vient de Luc Jacquet, réalisateur oscarisé pour La Marche de l’Empereur. A l’aide de son association Wild Touch, le français envoie des artistes observer les forêts du monde entier. L’objectif : exposer leurs œuvres et sensibiliser le grand public à la déforestation. A voir dans la Serre du Parc André Citroën à Paris jusqu’au 28 juillet prochain.

En attendant le nouveau long métrage de Luc Jacquet, Il était une forêt, dont la date de sortie en salle est prévue le 13 novembre prochain, le réalisateur français mobilise les artistes via son association Wild Touch. Afin de sensibiliser le public pour lutter contre la déforestation, la fondation a emmené des photographes, plasticiens, sculpteurs, peintres, illustrateurs et des grapheurs en plein cœur de la forêt tropical. Au total, ils sont une dizaine à être partis à la découverte du pays des arbres.

Après des voyages partout dans le monde, tous ont laissé libre cours à leur imagination pour retranscrire ce que leur inspiraient ces poumons de la planète. Mark Alsterlind, Charles Belle et Vincent Lajarige sont quant à eux partis explorer le Parc National de l’Ivindo dans le Baï de Langoué au Gabon, une région particulièrement touchée par la déforestation.

Suite à cette expédition, les trois peintres exposent leurs œuvres dans la Serre du Parc André Citroën à Paris jusqu’au 28 juillet prochain.

Réécoutez l’interview de Luc Jacquet :

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/04/VIP-Lyon-Luc-Jacquet-3.mp3|titles=VIP Lyon Luc Jacquet ]
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après un passage à Paris-Normandie et au service politique de Nord Éclair, Grégoire Gantois, étudiant en journalisme à l'ISCPA, s'intéresse aujourd'hui à l'actualité écologique et environnementale à Néoplanète.