Arte : « Planète à vendre »

Acheter un morceau de planète ? C’est ce que font de plus en plus de riches acquéreurs dans les pays pauvres. En quelques années, l’agriculture est devenue une valeur sûre à fort potentiel lucratif. Arte diffuse aujourd’hui, à 20h40, un documentaire montrant la mainmise de riches pays émergents sur les terres cultivables du Tiers Monde.

Direction l’Éthiopie, l’Arabie Saoudite ou l’Amérique latine. Pour le documentaire « Planète à vendre », Arte et Capa se sont rendus sur trois continents. Sur 90 minutes, le réalisateur Alexis Marant raconte comment la terre est devenue une marchandise comme une autre dans trois pays.

L’Arabie Saoudite en Afrique

Pour garantir la sécurité alimentaire de son pays, le Roi Abdallah d’Arabie Saoudite a confié au secteur privé la tâche d’investir dans l’agriculture en Afrique.

Ram Karuturi veut « créer l’histoire »

L’entrepreneur indien vient de racheter 300 000 hectares de terres agricoles dans l’ouest de l’Éthiopie. Sur sa surface, vaste étendue de terre vierge, Karuturi espère bien produire plusieurs millions de tonnes de denrées alimentaires. Avec 300 000 hectares, il pourra produire 3 millions de tonnes de riz. Une catastrophe pour les populations locales, coupées de l’accès à l’eau et aux pâturage pour leurs bêtes.

Des paysans expropriés

L’arrivée de gros entrepreneurs sur les terres d’Afrique provoque l’expropriation de nombreux agriculteurs locaux. En Amérique Latine, c’est le soja qui envahit l’Argentine, où les plantations transgéniques se multiplient, et l’Uruguay, où il est devenu la principale culture au détriment de la biodiversité.

Pour voir des extraits : http://planete-a-vendre.arte.tv/fr/

Rendez-vous mardi 19 avril à 20h40 sur Arte.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone