Après l’Ice Bucket, la Duck Race !

Duck raceImaginez ! Près de 10 000 canards en plastique lâchés sur une rivière pour une course épique et mouvementée et au profit d’enfants malades.

Elle arrive en France. Après les Etats-Unis ou le Luxembourg, la Duck Race se propage dans l’Hexagone à la vitesse d’un Florent Manaudou aux championnats d’Europe : Quimper, l’Isle-sur-la-Sorgue, Vendôme… La prochaine se tiendra le samedi 6 septembre, en région Centre, à Vendôme. Organisée par l’association la Table Ronde, son principe est simple : lâcher 10 000 canards en plastique sur une rivière pour un parcours de 400 mètres de long. Le but : récolter des fonds pour les Voiles de l’Espoir, Syndrome de Poland et la Maison des parents de Clocheville, des associations qui luttent au profit des enfants malades (cancer, leucémie et maladies orphelines). En région Centre, c’est Nicolas Bedu, président de la Table Ronde française de Vendôme, et Alexandre Fleury, co-organisateur, qui sont en charge de la manifestation. Et la marraine de la course n’est autre que Marie-Amélie Le Fur, médaille d’or aux Jeux paralympiques de Londres, elle sera présente le 6 septembre pour soutenir la manifestation.

Une véritable marée jaune

« Dès mars, les canards ont été mis en vente au prix de 3 euros. Nous en avons déjà vendu 8 000 », se réjouit Nicolas Bedu (NR, 26/08). Chaque participant achète donc son ticket numéroté chez un commerçant participant, correspondant au dossard d’un canard et ouvrant droit à deux courses. Avec en ligne de mire, de nombreux et prestigieux lots à remporter. A 11h et à 15h, les palmipèdes seront lâchés dans la rivière à l’aide d’une benne, ils dévaleront ensuite le cours du Loir, suivis et encouragés par une foule en folie, pour arriver dans un entonnoir. « Le but est de proposer une grande fête tout en récoltant des fonds pour la bonne cause. L’intégralité des bénéfices sera reversée aux trois associations », précise Alexandre Fleury. A l’issue de la course, l’association Ecol Eau, dont le rôle est de nettoyer les berges du Loir, des plongeurs et des kayakistes, ramasseront les « bêbêtes jaunes » afin d’éviter toute pollution.

Alors Ice Bucket ou Duck Race ? L’essentiel étant de se mouiller pour une noble cause, pourquoi pas les deux ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.