Des animaux sauvages en France ? Phoqu’arrément voir ça !

Into the French Wild - Ouessant - © Gwendoline Oliviero (15)Inutile de partir au bout du monde pour admirer des animaux sauvages. Il suffit d’avoir de la patience et un peu de chance pour apercevoir l’ours brun des Pyrénées, l’aigle royal de Corse ou le phoque de Bretagne. Où ? Quand ? Comment ? Réponses avec le naturaliste Rémy Dupouy qui propose tous les jeudis le documentaire 100% frenchy,  « Into the french wild », à la découverte de la vie sauvage française. Diffusion sur Nat Géo Wild le jeudi, à 17h20 et 20h35

Into the French Wild - Ouessant - © Gwendoline Oliviero (29)

 

Passionné de nature depuis toujours, ce beau gascon a monté son propre élevage d’oiseaux et parcourt aujourd’hui le monde à la recherche d’espèces animales rares ou en danger. Il nous explique le principe de cette nouvelle émission : 

« Into the french wild » veut amener le spectateur au cœur d’une nature insoupçonnée… (01’17)

Quels sont les zones sauvages remarquables à découvrir dans « Into the french wild » ? (02’10)

Du batracien à l’aigle, les Français connaissent-ils la biodiversité française ? La télévision est-il le meilleur moyen pour connaitre les milieux naturels de France ? (02’27)

Passionné d’oiseaux, Rémy Dupouy nous livre son coup de cœur durant le tournage pour un charnier dans le pays basque, écoutez ! (01’07)

Le programme de « Into the french wild » est à découvrir page 2 ! 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.