Altertex : la mode éthique passe à la vitesse supérieure

Le but du projet d’Altertex ? Dynamiser les ventes de la mode éthique.

On le sait : la culture du coton est la plus polluante de la planète, avec 25% des pesticides mondiaux et 250 milliards de m3 d’eau utilisés pour seulement  2,5% des surfaces cultivées. Or, la mode éthique ne représente qu’un pourcent du marché textile. En cause : des problèmes de distribution, une faible publicité, la floraison de labels

La donne devrait bientôt changer avec l’association de PME Altertex qui rassemble une cinquantaine d’entreprises, deux écoles et des acteurs de toute la filière : tricoteurs, distributeurs, filateurs, tisseurs, éditeurs… L’objectif : développer une offre textile éthique et solidaire, mais aussi réussir à ce que ces textiles durables ne restent pas marginaux.

Les entreprises signataires de la charte s’engagent à utiliser au moins 80% de fils bio, équitables et recyclés. Le tout fabriqué en Europe à des prix raisonnables. En l’espace de cinq ans, Altertex espère que la part des textiles éthiques passera 20%. Selon le Nouvel Observateur, les premiers vêtements griffés Altertex devraient débarquer au printemps 2012 dans les magasins Botanic et Promod.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone