Allô l’Afrique ? On recycle !

IMG_5808Sur le continent africain on assiste à une déferlante de téléphones portables…

ENV 22 04

Version écrite de la chronique

L’utilisation de mobiles connait en effet une très forte croissance en Afrique, notamment grâce au transfert d’argent depuis les familles expatriées. Au total, le continent compte déjà 500 millions de terminaux, mais aussi et c’est le corollaire, des millions de déchets de mobiles qui finissent jetés ou brûlés faute de filières de recyclage disponibles.

Des solutions sont mises en oeuvre

Emmaüs International et Orange se sont associés pour mettre en place des ateliers où les déchets sont collectés puis acheminés vers l’Europe pour y être recyclés; 5 ateliers sont déjà opérationnels, au Burkina Faso, au Bénin, à Madagascar, en Côte d’ivoire et enfin au Niger. Chaque année, environ 3 conteneurs de déchets de mobiles provenant de ces ateliers sont acheminés en France. D’ici 5 ans, Orange et Emmaüs comptent ouvrir de nouveaux ateliers. Ce qui est une bonne nouvelle car depuis 2010, plus de 120 tonnes de déchets ont été récupérés en France et revalorisés, ce qui a créé 30 emplois pérennes sur le continent africain…

Et en France, ensuite, que se passe-t-il ?

Le partenaire français d’Emmaüs et d’Orange est la petite entreprise Morphosis qui réceptionne les conteneurs de déchets au port du Havre puis les trie en fonction de leur composition : ensuite elle les transforme en affinant les métaux rares qui les composent et qui sont réutilisables pour la fabrication de nouveaux produits et équipements… Morphosis est l’un des acteurs de référence dans la revalorisation de métaux rares en France. Avec un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2012 et 30 salariés, elle utilise des process innovants à faible impact environnemental… La preuve s’il en était besoin du cercle vertueux que représente l’économie circulaire, sociale et solidaire !

La chronique « Quelle Époque Éthique » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce lundi 21 avril 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.