Un aigle sur la tour Eiffel !

bald-eagles-341898_640 - pixabayDu troisième étage de la tour Eiffel jusqu’au Trocadéro : c’est le vol-spectacle que donnera dimanche à Paris à partir de 16h30 Victor, un pygargue à queue blanche, rapace diurne de plus de deux mètres d’envergure.

Equipé d’une mini caméra sur son dos, l’aigle sera lâché du sommet de la tour Eiffel par son dresseur, le fauconnier Jacques-Olivier Travers. De là, ce rapace inoffensif va plonger au-dessus du public à 200 km/h avant de rejoindre le Trocadéro. Disparu en France depuis un demi-siècle, le pygargue n’existait plus qu’en captivité et son fauconnier espère le réintroduire dans la nature.

Victor n’en est pas à son premier tournage, en montagne cette fois, depuis le sommet de l’aiguille du Midi jusqu’à Chamonix. Il est par ailleurs la vedette d’un film en cours de tournage – « Les ailes de la liberté » produit par Latosensu – qui raconte l’incroyable relation qui s’établit entre un fauconnier (Jacques-Olivier Travers) et deux pygargues à queue blanche qui réapprennent la liberté.

Le Pygargue à queue blanche – appelé également grand aigle de mer, aigle barbu, huard, ou encore Haliète albicille (Haliaeetus albicilla) – est une espèce de rapace de grande envergure de la famille des Accipitridae. Il en resterait quelques centaines dans toute l’Europe. C’est un pygargue à queue blanche qui a servi de modèle pour l’aigle des Etats-Unis.

 

Freedom – L’envol d’un aigle from Lato Sensu productions on Vimeo.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.