Aidez Interpol à traquer les ennemis de la nature !

Crédit Interpol« Infra-Terra » (International Fugitive Round Up and Arrest) : c’est le nom de l’opération menée par l’organisme international de police criminelle qui a publié une liste de 139 fugitifs recherchés à travers 36 pays. Leur crime : exploiter l’environnement à des fins lucratives.

Pratique illégale de la pêche, coupes illégales de bois, trafic d’animaux sauvages, vente illicite de l’ivoire, déversement illégaux de déchets… Interpol sollicite le public pour obtenir des informations et faciliter la localisation de neuf personnes ciblées par l’opération Infra-Terra, dont fait parti par exemple Feisal Mohamed Ali, soupçonné d’être le chef d’un réseau de trafic d’ivoire au Kenya.

Les neuf malfaiteurs recherchés sont : Adriano Giacobone, Ahmed Kamran, Ariel Bustamante Sanchez, Ben Simasiku, Bhekumusa Mawillis Shiba, Feisal Mohamed Ali, Nicolaas Antonius Cornelis, Maria Duindam, Sergey Darminov et Sudiman Sunoto.

« Nous pensons que la capture de ces criminels contribuera au démantèlement de groupes organisés qui ont fait des atteintes à l’environnement une activité professionnelle lucrative », a déclaré Stefano Carvelli, chef de l’unité de Soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite d’INTERPOL.

Rappelons que l’Homme a fait disparaître la moitié des animaux sauvages en 40 ans selon le dernier rapport du WWF (Fonds mondial pour la nature) présenté le 30 septembre à Paris au siège de l’UNESCO. Parmi les causes : la surpêche, la déforestation, le braconnage… Un éléphant est tué toutes les 15 minutes par exemple. Jusqu’à 50 000 pachydermes sont massacrés chaque année pour leurs défenses afin d’être transformé en bibelots en ivoire. Et un rhinocéros est abattu toute les 10 heures pour sa corne !

Les informations peuvent être transmises à l’unité de Soutien aux enquêtes sur les malfaiteurs en fuite d’INTERPOL. Il est également possible de communiquer anonymement des renseignements à n’importe lequel des programmes nationaux Crime Stoppers.

Saluons cette initiative et cette volonté de traduire en justice ceux qui exploitent sans scrupule la biodiversité  !

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.