Agrivair, pour la protection des eaux de sources

Pour les entreprises comme Nestlé Waters, leader mondial de l’eau embouteillée, l’eau est une ressource essentielle car toute son activité repose sur son renouvellement qualitatif et quantitatif. Mais comment la protéger de la pollution créée par les activités avoisinantes ? En aidant les agriculteurs et collectivités locales à changer leurs pratiques via le programme Agrivair. Explications.

10 000 hectares. C’est la taille des parcelles protégées autour de Vittel et de Contrexéville (Vosges) par Agrivair, une société filiale du groupe Nestlé Waters qui a vu le jour en 1992. Sa mission principale : aider les agriculteurs de la région à réduire leur utilisation de pesticides, herbicides et autres nitrates afin de protéger les sources d’Hépar, Vittel et Contrex de la pollution des sols, notamment liée à l’agriculture intensive. Agrivair intervient également auprès des particuliers et collectivités locales.

« Il y a vingt-cinq ans, nous avons été confrontés à un problème de pollution aux nitrates sur l’impluvium de Vittel dans les Vosges, à la suite de quoi nous avons monté Agrivair, un programme de coopération avec les agriculteurs locaux pour préserver la qualité de ressource en eau », expliquait, sur Novethic le 14 juin dernier, Emmanuel Manichon, directeur marketing et développement chez Vittel. Selon lui, les objectifs du programme sont clairs : « Participer au co-développement local, tout en préservant l’environnement. »

Comment y parvenir ? En apportant un soutien financier et technologique aux agriculteurs pour qu’ils s’équipent. Mais pas seulement. Agrivair a aussi une mission de conseil agricole qui a mis en place plusieurs mesures, comme l’arrêt des cultures de maïs, très gourmandes en eau, la rotation des cultures de céréales, pour garantir la reconstitution des terrains en sels minéraux, l’interdiction des produits phytosanitaires, la production de compost à partir de déjections animales et le rééquilibrage de l’alimentation du bétail.

Des mesures écologiques construites autour d’une idée : une eau saine commence par une terre saine !


En 2009, Philippe Pierre, directeur d’Agrivair, présentait le projet sur Terre TV.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone