Admirer les paysages avec la Fondation Sylvain Augier

Croyant que « nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, mais nous l’empruntons à nos héritiers », la Fondation Sylvain Augier nous fait prendre conscience de la nécessité de sauvegarder les paysages. Pour sensibiliser les plus jeunes, elle leur propose à partir d’avril des baptêmes de l’air en hélicoptère à travers la France. Accompagnés de Sylvain Augier, journaliste et présentateur d’émissions TV comme « La carte aux trésors » (France 3) ou « L’Europe à vol d’oiseau » (Arte), les enfants pourront découvrir les plus beaux paysages de l’hexagone.

Rencontre avec les deux créateurs de la Fondation, Sylvain Augier et Christophe Debien, géographe.

La Fondation Sylvain Augier a pour but « la sauvegarde de la beauté des paysages ». Qu’est-ce qui les menace ?

Sylvain Augier. Nous ! L’exemple que j’ai en tête remonte à quelques jours. J’ai déjeuné avec le scientifique Jean-François Clervoy, qui est allé trois fois dans l’espace. Il m’a montré une photo d’une ville du Japon transformée en une coulée de béton. On y voit le paysage -rose, bleu, vert- et une coulée de béton énorme qui a envahi la ville. Voilà ce dont l’homme est capable. C’est incroyable et c’est hideux.

Christophe Debien. De manière générale, les entrées de villes sont assez polluées par les panneaux publicitaires et un mauvais goût de construction. Avec la Fondation, nous voulons montrer que les choses sont belles et qu’il faut en avoir conscience pour mieux les protéger. Faire comprendre aux gens la nécessité de respecter la beauté des paysages sans aller vers le négatif, c’est important.

Utiliser un hélicoptère pour vos missions, ce n’est pas très écolo…

Christophe Debien. Bien sûr, les hélicoptères polluent, mais ils sont très utiles dans un cadre pédagogique pour des baptêmes de l’air, car ils offrent des vues extraordinaires et inhabituelles. Les enfants découvrent ainsi des choses qu’ils n’ont pas l’habitude de voir. Et puis, la Fondation travaille sur la beauté des paysages, pas l’environnement dans le sens de la pollution et des énergies.

Ces baptêmes de l’air se font-ils autour de thématiques précises ?

Sylvain Augier : Non, il n’y a pas de thème précis. Nous voulons juste permettre aux enfants de (re)découvrir leur région. Le premier vol se déroulera le 14 avril avec 60 enfants de 8 à 10 ans. Nous les emmèneront avec l’association « Les petits ambassadeurs de la mer » survoler les Alpilles. Le second vol permettra à 70 enfants de la Fondation « Apicil » de voir la région de Saint-Priest, près de Lyon. Les deux autres vols concerneront le Mont-Blanc, avec « A chacun son Everest », et la presqu’île de Quiberon, avec « Les voiles de l’espoir ». J’ai eu cette idée de projet en me souvenant d’un vol que j’avais fait à 14 ans et qui m’avait bouleversé. Je pense que le simple fait d’emmener les enfants voler change leur vision. Notre message, c’est juste : « écarquillez vos yeux ».


Créée en 2006, la Fondation Sylvain AUGIER sensibilise l’opinion et les pouvoirs publics, sur les enjeux que représentent le respect, la réhabilitation et la sauvegarde de la beauté de nos paysages. En juillet et août 2007, elle a, par exemple, emmené certains enfants de la région PACA écouter l’océanographe Jean-Charles LESSER. Il leur a parlé de la fragilité de l’environnement du littoral, les a initié aux techniques de protection de la faune et de la flore marines… leur permettant ainsi de devenir de véritables petits ambassadeurs de la Méditerranée.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone