Accueillez la biodiversité sur votre balcon

A l’occasion de son centenaire, la Ligue de Protection des Oiseaux lance le programme « Mon balcon est un Refuge LPO ». Agrémenté de quelques plantes, de nichoirs à oiseaux et d’hôtels pour insectes en tout genre, votre balcon pourrait bien devenir un petit paradis pour la biodiversité. Explications en images à travers l’exemple d’un balcon LPO à Paris.

 

Pergola

Idéale pour les plantes grimpantes telles que le lierre commun, les clématites, le chèvrefeuille des haies ou des bois, le houblon, la vigne ou la bryone. Mais attention, toutes les plantes grimpantes ne sont pas capables de s’agripper seules sur un support. Vous pouvez dans un premier temps les aider à grandir grâce à des tuteurs, puis les attacher aux poteaux avec des petits fils de fer, sans trop serrer. La meilleure saison pour les planter est de septembre à avril.

 

Mangeoires boules de graisse

Ce type de mangeoire permet d’offrir aux oiseaux des boules de graisse, des cacahuètes (non grillées et non salées), ou des fruits décomposés (pomme, poire flétrie, raisin). Les aliments à base de graisse sont essentiels pour aider les oiseaux à passer l’hiver et maintenir leur température corporelle. Mais attention, la période de nourrissage des oiseaux doit intervenir uniquement en hiver en période de grand froid et de gel, soit de mi-novembre à fin mars. Au printemps la plupart des oiseaux changent de régime alimentaire et deviennent insectivores. En revanche, les oiseaux ont besoin d’eau tout au long de l’année. N’oubliez donc pas de disposer une coupelle d’eau sur votre balcon.

 

Gîte pour coccinelles

Les gîtes pour coccinelles aident ces insectes à passer l’hiver au chaud. Les coccinelles sont les meilleures alliées des jardiniers : les adultes sont capables de manger près de 150 pucerons par jour, et les larves encore plus. Une excellente alternative aux pesticides chimiques !

 

 

Gîte pour abeilles solitaires

Principaux pollinisateurs, ces insectes sont indispensables à la vie sur terre. Si l’abeille à miel sociale Apis mellifera est la plus connue, plus de 80% des abeilles sont solitaires. C’est-à-dire que chaque femelle construit son propre nid où elle dépose de la nourriture pour ses larves. Les gîtes pour abeilles solitaires sont constitués de tubes de bambous qui leur permettront de se reproduire.

 

Hôtel à insectes

Les hôtels à insectes sont spécialement conçus pour l’hivernage des abeilles, des coccinelles, mais aussi des chrysopes. Ces dernières se nourrissent de différents parasites, tels que les pucerons, les cochenilles farineuses, les aleurodes, les thrips ou les œufs d’acariens.

 

 

Stickers anticollision

Vous avez des vitres sur la terrasse de votre balcon ? N’oubliez pas d’y coller des stickers ou des silhouettes anticollision. Le reflet des vitres donne souvent aux oiseaux l’illusion d’un endroit où se poser, et leur transparence ne leur permet pas de prendre en compte cet obstacle invisible dans leurs déplacements. Chaque année en France, des centaines de milliers d’oiseaux meurent après avoir heurté une vitre, d’autres survivent mais repartent avec des lésions internes.

 

Certifier votre balcon Refuge LPO

Faire certifier votre balcon « Refuge LPO » est très simple. Après vous être engagé à respecter la charte des Refuges LPO et avoir décrit votre projet, vous recevrez de la part de l’association un nichoir à mésanges, trois mini-guides pour bien aménager votre balcon et apprendre à reconnaître les oiseaux, ainsi que des codes d’accès vers le site participatif « Mon espace Refuges LPO ». Il vous faudra tout de même débourser 35 € pour avoir accès à ces services.

Les collectivités et les entreprises peuvent également s’adresser auprès de la LPO pour s’engager dans des démarches en faveur de la biodiversité.

Lire notre article sur le centenaire de la LPO.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone