Accompagner la chimiothérapie grâce aux méthodes naturelles

1 300 000. C’est le nombre de femmes atteintes d’un cancer du sein par an dans le monde. Pour tenter d’alléger quelque peu les effets néfastes de la maladie, des méthodes naturelles sont proposées dans ce petit guide « Accompagner la chimiothérapie grâce aux méthodes naturelles ».

Synopsis : Pour accompagner la chimiothérapie, ce livre propose d’améliorer résistance et qualité de vie par des méthodes naturelles issues de la démarche naturopathique : phytothérapie, alimentation, nutrithérapie, mais aussi relaxation, yoga… Une manière de créer une passerelle entre deux mondes qui ont tendance à s’ignorer. Les méthodes et approches présentées s’appuient sur la connaissance du contenu des soins médicaux classiques, afin d’éviter toute perturbation du traitement en cours, dans  une démarche de sécurité des personnes accompagnées. Ce livre permet aux malades et à leurs familles de mieux comprendre le traitement proposé ainsi que la maladie qu’ils traversent sous ses aspects essentiels (physiologiques mais aussi émotionnels et psychologiques), leur donnant ainsi les moyens de piloter et non plus de subir cette période.

Les grands chapitres :

–          La chimiothérapie anticancéreuse,
–          Les effets indésirables du traitement,
–          Les systèmes et organes les plus sollicités,
–          Les traitements adjuvants : la réponse médicale aux effets secondaires,
–          Les systèmes physiologiques fondamentaux,
–          Quelques théories sur l’origine du cancer,
–          L’accompagnement naturopathique,
–          Un accompagnement personnalisé,
–          Le soutien naturopathique des systèmes physiologiques les plus sollicités,
–          Créer une dynamique de guérison

Extraits : Soutenir l’intestin dans sa fonction d’élimination : «  … un transit ralenti voire bloqué pourra être amélioré et rétabli par l’utilisation de diverses plantes, absorbées sous forme de gel, tisane, teinture mère ou toute autre forme galénique adaptée : graines de psyllium ou ispaghul, frêne à manne, tisane de mauve, guimauve ou bourdaine dans les cas les plus sévères et hors fragilité particulière ».
Soutenir la fonction cardiaque et le cœur : « Parmi les techniques et outils permettant d’améliorer l’oxygénation des tissus figurent […] en phytothérapie toutes les plantes circulatoires et notamment le ginkgo biloba et tout ce qui concourt au contrôle d’une éventuelle anémie : apport de vitamines B6, B9, B12 et C entre autres,… »

L’auteur : Après 20 ans de carrière dans le management, Isabelle Pion se reconvertit en 2006 pour devenir naturopathe. Diplômée de l’école Euronature, elle exerce sa pratique depuis 2007. Très rapidement, son expérience en cabine l’amène à s’intéresser à la chimiothérapie et à proposer des thérapies alternatives pour soulager le traitement. Désirant faire partager ses connaissances, elle dispense des stages à des praticiens de santé à travers la France.

Accompagner la chimiothérapie. Grâce aux méthodes naturelles, Editions Quintessence, 13 euros.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone