L’abbaye écolo de Fontevraud

 Cette chronique « Environnement » a été diffusée mercredi  19 juin 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

photo europe abbayeGlobalement, on ne peut pas dire que l’Eglise soit un saint du développement durable ! Aux Etats-Unis, le père Joe James avait pourtant tenté de prendre la défense de l’environnement après le deuxième choc pétrolier en 1979. Alors que sa paroisse avait besoin d’un nouveau lieu de culte, ce prêtre catholique texan avait tout mis en œuvre pour que les fondations soient plus profondes, afin de bénéficier d’une meilleure isolation thermique et que cinq éoliennes soient placées autour de l’Eglise. Seulement après son départ en 1990, toutes les installations ont été retirées. Depuis, il est devenu quasiment impossible de trouver un édifice religieux respectueux de l’environnement. En Angleterre, la Cathédrale de Bradford a été la première à se démarquer aux Royaume-Uni par un plan écoresponsable et l’installation de 42 panneaux solaires en 2011.

Une abbaye en France se démarque, et fait même office de bon élève 

L’abbaye de Fontevraud qui a lancé un grand programme de développement durable  avec en fil rouge  l’ambition de faire vivre pleinement à ce patrimoine historique un rôle exemplaire et innovant face aux enjeux qui touchent aujourd’hui notre environnement. L’enceinte de l’abbaye sera, par exemple, davantage isolé pour éviter une surconsommation de chauffage et d’électricité. Le domaine de 13 hectares, en plein cœur du Parc Naturel Régional Loire – Anjou – Touraine, accueille certaines espèces animales et végétales protégées. Les installations futures devront prendre cet aspect en compte pour ne pas les déranger dans leur habitat naturel et pourquoi  pas favoriser la réintroduction d’autres animaux. Avec près de 200 000 visiteurs par an, ce sera l’occasion de sensibiliser les touristes. Au programme également : limiter le gaspillage de l’eau, favoriser au mieux le tri des déchets, mettre en avant les transports électriques. L’église s’y met, alléluia !

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/06/Ecologie-et-abbaye-ne-font-pas-bon-menage-124227105.mp3|titles=abbaye verte ]

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.