5 (vraies) bonnes raisons de passer à l’éco-mobilité

Pour la Semaine de la mobilité, on revient sur les vraies bonnes raisons d’abandonner votre voiture et d’utiliser vélo, trottinette et autres transports en commun.

5 (vraies) bonnes raisons d’adopter de passer à l'éco-mobilitéParce que dans une voiture, l’air est trop pollué

C’est prouvé ! Un automobiliste coincé dans sa voiture (et c’est pire, dans un embouteillage) est soumis à bien plus de pollution qu’un piéton voire un cycliste. En cause : les prises d’air trop proches des pots d’échappement et le manque d’aération. Il est donc conseillé de ne pas rouler trop près du véhicule qui vous précède, de couper votre arrivée d’air si ce véhicule est polluant (camion ou bus), et de fermer la ventilation dans les tunnels.

Parce que pendant la crise, on est solidaires

Booster les ventes de vélos ou de trottinettes, c’est pérenniser ces industries… mais aussi les commerces de proximité ! Car les cyclistes et les piétons effectuent plus facilement leurs achats dans leur quartier. Autre avantage : la rentabilité. Un cycliste est moins souvent malade ou stressé puisqu’il évite les embouteillages. D’ailleurs, saviez-vous que ces bouchons ont un coût pour le travail ? 21 000 véhicules bloqués sur tout le périphérique parisien, c’est près de 21 millions d’euros perdus !

Parce qu’avant Noël, chaque euro économisé est le bienvenu

Les transports collectifs coûtent 10 fois moins cher que la voiture. Entre l’envolée des prix du carburant à la pompe et le coût de l’entretien des véhicules, difficile de rentabiliser sa voiture… sauf si on opte pour le covoiturage, qui permet de partager les dépenses. Même le diesel (dont les émissions de particules fines ont été jugées cancérogènes par l’Organisation mondiale de la santé) n’est plus une bonne affaire : l’écart entre les prix diesel et essence se réduit à peau de chagrin.

5 (vraies) bonnes raisons d’adopter de passer à l'éco-mobilitéParce que les transports en commun, ça évite la fonte de la banquise

1 tram émet proportionnellement 55 fois moins de gaz à effet de serre qu’une voiture. Et quand on sait que la superficie de la banquise arctique a perdu 70 000 km² entre 2007 et 2012 à cause du réchauffement climatique, on se dit que sauver des ours polaires, ça vaut bien quelques coups de pédales.

 

Parce que bouger, c’est dire « adieu » la cellulite

Bouger, c’est bon pour la santé (une activité physique régulière réduit de 30% le risque de mortalité) mais très mauvais pour la cellulite. Du coup, veillez à dépenser au moins 300 calories par séance et à vous entrainer 30 à 45 minutes trois fois par semaine. Seule contrainte : garder un rythme régulier, car 30 minutes de jogging par semaine ne suffisent pas !

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone