4 femmes qui ont fait de l’environnement leur combat

neoLa 12ème édition du prix Terre de femmes Yves Rocher récompense aujourd’hui quatre femmes qui s’engagent pour la protection de l’environnement à travers différents projets aussi originaux que solidaires. Petit tour d’horizon.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/03/Terre-de-Femmes-de-la-fondation-Yves-Rocher-124110199.mp3|titles=Terre-de-Femmes-de-la-fondation-Yves-Rocher]

• Le 1er Prix a été décerné à Peggy Pascal pour son projet de sacs de jute transformés en mini potagers, les « It bags ».  Un concept formidable  qu’elle a développé en 2008 dans les bidonvilles de Nairobi, la capitale Kenyane, alors qu’elle travaillait pour l’ONG Solidarités International. L’idée est que les habitants de la capitale, qui ne disposent pas de gros moyens pour faire pousser des légumes, puissent répondre à leurs besoins alimentaires de base au pied de leurs baraquements. Du coup, les populations ont commencé à nettoyer les ruelles, et l’ONG Solidarités International a recensé près de 240 000 sacs dans les cinq bidonvilles de la capitale kenyane.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=HBN47x8RXG4[/youtube]

• Le 2ème Prix France, décerné à Isabelle Velarde, concerne aussi un projet à vocation agricole. Cette anthropologue et ethnologue de formation souhaite aider les jeunes agriculteurs à se lancer dans le bio. Elle a créé pour cela InitiaTerre, des espaces agricoles test où les agriculteurs peuvent apprendre à cultiver bio avant de se lancer dans le grand bain.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=EUXLJTUkkBU[/youtube]

• Le 3ème Prix France a été attribué à Kafui Kpodéhoun, fondatrice de l’association Culture(s) en herbe(s), une structure qui créé des jardins solidaires à Paris afin de mettre le jardinage à portée des mineurs, des migrants sans papiers, des chômeurs de longue durée, des retraités, des personnes vivant seules. Ce qui leur permet aussi de rompre leur isolement.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=tkpAHTpiFNs&playnext=1&list=PL0E7CEB6109F5B57F&feature=results_main[/youtube]

• Enfin, le Grand Prix International a été attribué à Naima Fdil, une marocaine, docteur scientifique au laboratoire des analyses cliniques du CHU de Marrakech. En 2005 elle crée et préside dans le village d’Ait Majber, à 300 kilomètres de Marrakech, l’AFDF, l’Association Féminine pour le Développement de la Famille (page facebook), pour permettre aux femmes de subvenir à leurs besoins et ceux de leurs enfants grâce à la culture, la récolte et la distillation des roses locales, qui rentrent dans la fabrication de l’huile essentielle la plus chère au monde. Naima Fdil explique que ces femmes « ont multiplié par trois le prix de vente de l’eau de rose. Elles ont dorénavant un salaire décent, des machines à laver, et la possibilité de se déplacer. Elles se rendent à des réunions, des salons professionnels… elles se sont imposées face à leurs maris et ont compris qu’elles aussi avaient le droit d’exister. »

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=pfy1lKe_STk&list=PL0E7CEB6109F5B57F[/youtube]

Mais son projet est autant économique qu’écologique car planter des rosiers préserve et enrichit la terre, protège la dégradation des sols en pentes typiques de la vallée, prévenant ainsi les glissements de terrain lors des saisons des pluies. De jolis projets comme chaque année pour ce prix Terre de femmes, bravo les filles !

Cette chronique « Bonne Nouvelle » a été diffusée le lundi 15 mars 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.