3 façons de rendre votre couture plus écologique

Il y a une satisfaction profonde et durable à coudre quelque chose. Que vous fabriquiez une jupe, un bonnet ou que vous cousiez à la main une décoration de Noël (c’est la période), lorsque vous terminez votre projet de couture, vous obtenez  quelque chose que vous avez réaliser de vos propres mains.

Le regain d’intérêt pour la couture ces dernières années va de pair avec le regain de popularité des produits artisanaux. Avec l’aide du blog Bouillon de couture, nous partons dans l’exploration de la couture écologique.

La couture est une énorme industrie en France et dans le monde. Selon l’organisation à but non lucratif allemande SustainYourStyle.org , l’industrie de la mode est la deuxième plus polluante au monde. Les statistiques sont terrifiantes. Dans un effort pour suivre les tendances de la mode, les consommateurs (c’est- à- dire nous ) détruisent les écosystèmes dont nous, et les autres créatures vivantes, dépendons pour rester en vie.

Il est facile de considérer le recyclage comme une panacée, mais le recyclage ne va pas nous sauver, même si cela fait du bien et que cela élève la conscience, ce qui compte certainement. Le réchauffement climatique est un problème qui doit être traité au niveau gouvernemental. Par exemple, le gouvernement américain pourrait arrêter de subventionner l’industrie pétrolière. Malheureusement, cela ne se produit pas. Nous sommes en grande partie laissés à nous-mêmes pour avoir l’impact positif que nous pouvons.

Voici quelques moyens simples de rendre vos créations un peu plus écologiques :

Coudre avec du coton biologique ou du cupro

Coton biologique

Le coton de culture conventionnelle est l’une des cultures les plus polluantes et il consomme une quantité disproportionnée de pesticides et d’insecticides. En Inde, qui abrite un tiers de tous les producteurs de coton, le coton n’occupe que 5% des terres agricoles, mais la culture du coton représente 54% de tous les pesticides utilisés chaque année, selon la Environmental Justice Foundation.

L’aldicarbe, le deuxième pesticide le plus utilisé dans la production de coton, est une puissante neurotoxine – une seule goutte sur la peau peut tuer un homme.

 En cousant avec des cotons biologiques, vous pouvez contribuer à soutenir l’industrie du coton biologique, qui se développe chaque année, en partie grâce aux efforts des principaux détaillants et créateurs de tissus qui élargissent les gammes de produits en coton biologique.

Cupro

À l’époque où nous vivons, il est souvent plus rentable d’encourager le recyclage de produits déjà fabriqués que d’en obtenir de nouveaux, et cela peut être plus respectueux de la planète. C’est ce qui se passe avec le cupro, le nouveau tissu écologique issu du recyclage des déchets de coton ou de cellulose, qui est déjà apparu sur le marché et sur lequel on peut déjà acheter des vêtements. C’est une fibre douce avec une grande durabilité, similaire au lyocell ou au tencel , et également au toucher similaire à la soie, qui est parfaite pour les personnes allergiques à certains tissus acryliques ou polyester. Il est antistatique, il ne produit pas l’électricité statique générée par les tissus de fibres chimiques, il est donc respirant et permet au corps de développer normalement ses fonctions vitales. Frais et efficace pour l’été lorsque les températures augmentent, et régularise la température corporelle pendant les mois les plus froids.

Enregistrer et conserver vos chutes

La plupart des projets de couture produisent une bonne quantité de chutes utilisables, et pendant longtemps, ces chutes ont été reléguées à la poubelle. Mais beaucoup de couturiers sont de plus en plus conscients des déchets qu’ils produisent et cherchent des moyens d’utiliser leurs déchets, ou du moins de les sauver de la poubelle.

Quelques façons simples d’utiliser vos restes sont de les couper en petits morceaux afin qu’ils puissent être utilisés comme remplissage dans de petits jouets en peluche, des ornements et même des oreillers. Vous pouvez également utiliser des restes pour fabriquer des jouets de patchwork originaux pour les enfants, ou même des robes pour les poupées. Il existe des tonnes de tutoriels disponibles sur les sites Web et les blogs qui peuvent fournir toutes sortes d’instructions et d’inspiration pour utiliser vos chutes.

Si vous ne pouvez pas utiliser vos chutes, pensez à les donner à quelqu’un qui le peut. Donnez-les à une école afin que les enfants puissent les utiliser pour des projets d’artisanat, ou offrez-les à un ami qui travaille sur un projet de couture.

Utiliser des matériaux recyclés

La prochaine fois que vous aurez besoin d’un nouveau tissu, renoncez à vous rendre au magasin de tissus et dirigez-vous vers votre friperie locale pour obtenir de superbes tissus bon marché. Des robes en velours des années 80 aux rideaux fleuris en passant par les chemises basiques en coton, vous pouvez trouver toutes sortes de tissus dans les friperies. N’oubliez pas de garder un œil sur les vêtements qui comportent des boutons vintage sympas – une chemise à 5 € est une bonne affaire si elle est livrée avec des boutons qui feront ressortir votre prochain projet de couture.

L’utilisation de vêtements d’occasion comme matériau permet de réduire les déchets qui s’accumulent dans les décharges et offre la possibilité de conserver des matériaux fabuleux qui sont malheureusement transformés en styles désuets et peu flatteurs. De nombreux magasins donnent également à des œuvres de bienfaisance, de sorte que l’approvisionnement en matériaux fait également un bien supplémentaire dans le monde.

En choisissant simplement des tissus bios, en réduisant les déchets et en tirant le meilleur parti des vêtements que vous n’aimez plus, vous pouvez vous adonner à votre amour de la couture et réduire votre empreinte environnementale.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone