23 experts internationaux nous disent « La vérité sur la viande »

23 experts du monde entier : des scientifiques, des  politiques, des journalistes et des  responsables d’ONG publient un livre-réquisitoire contre la surconsommation mondiale de viande.

 

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/04/La-verite-sur-la-viande-124148309.mp3|titles=La-verite-sur-la-viande-]

Les experts dénoncent les conséquences désastreuses de l’élevage industriel de masse sur le dérèglement climatique, la déforestation, la pollution de l’eau, la dégradation des sols etc. Leur but est d’alerter l’opinion publique sur la relation destructrice qui existe entre non seulement l’élevage et les risques environnementaux, mais aussi entre consommation de viande et problèmes de santé publique.

©PDPhotosManger trop de viande serait néfaste pour la planète

78% des terres agricoles à l’échelle du globe sont consacrées à l’alimentation du bétail destiné à la production de viande de moindre qualité et d’agro-carburants. Cette consommation effrénée ne permet pas de nourrir toute la population.  Elle est en plus destructrice pour l’environnement, la surexploitation des terres dégrade les sols et ses dégâts se répercutent directement sur les conditions de vie des plus pauvres.

 

La viande en quelques chiffres

L’élevage de masse est responsable de 18% des émissions globales gaz à effet de serre, il est plus destructeur que les transports ou les usines.
Produire 1kg de protéines animales demande 100 fois plus d’eau qu’un 1kg de protéines de céréales.
En somme, 1kg de bœuf équivaut à 7 kg de céréales.

Une réalité qui ne date pas d’hier

Cela fait des années que la FAO et les experts internationaux tirent la sonnette d’alarme de la surconsommation de viande et de ses conséquences sur le climat. En 2008, le documentaire de la fondation Nicolaas G. Pierson intitulé « La vérité incarnée » (Met the truth), traduit en 13 langues a été un véritable boulet de canon pour l’industrie de la viande. Des images chocs et des explications d’experts du monde entier soulignaient la réduction d’émissions de gaz à effet de serre que l’on pourrait constater si l’on adoptait un régime végétarien plusieurs jours par semaine.  Il ne nous reste donc plus qu’à agir. Vous reprendrez bien un peu de tarte au poireau et de steak de soja?

Cette chronique « Environnement » a été diffusée le vendredi 12 avril 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.