L’agenda vert de la semaine

Expositions ou festival : l’approche de la fin de l’été et l’arrivée dans le mois de septembre ne sont pas de tout repos!

Jusqu’à la fin de l’été, à La Thalassa, à Lorient.

Expo « Tara Oceans »

Dépêchez vous, la fin de l’été approche et il est encore temps de se rendre dans le Morbihan . Pourquoi ? Une occasion unique d’être immergé au cœur de l’expédition scientifique, qui a levé l’encre en 2009. Le but de la mission à bord du bateau Tara: étudier les océans et ses écosystèmes, et ce pour un voyage de 3 ans.

A l’aide de multiples supports (vidéos, modèle interactif) installés dans le hall de la Cité de la voile Eric Tabarly, l’exposition « Tara Oceans » vous propose donc de vivre en temps réel le quotidien de ces scientifiques, sous forme de reportages ou d’interviews. A la fois didactique avec panneaux nous renseignant sur l’enjeu scientifique et ludique via la découverte de l’océan par l’intermédiaire d’ateliers, l’exposition dure jusqu’à la fin de l’été.

Exposition « Tara oceans »: La Thalassa, espace découverte de l’océanologie de Lorient, Boulevard Adolphe Pierre à Lorient.
Exposition en accès libre et gratuit.
Ouverture  de 10h à 19h tous les jours cet été.

Du 27 août au 19 septembre, dans la Marne et la Côte d’Or, le festival Entre Cour et Jardins.

La Bourgogne et la Champagne seront de nouveau les hôtes du festival Entre Cour et Jardins, qui fête cette année sa 11ème édition. Du 27 au 29 août,  les jardins de Barbirey, dans la vallée de l’Ouche, inaugureront une série de représentations artistiques.

Aux textes de théâtre composés par  Jacques Rebotier et à l’expérience du mur du son mis en scène par Antoine Ribaud, l’artiste londonienne Spartacus Chetwynd apportera son style teinté de surréalisme et de multiples références. Ce sera donc l’occasion de voir son documentaire The Walk to Dover, le témoignage d’une marche de sept jours effectuée entre Londres et Dover, avec photos et sons à l’appui.

Dans les jardins de Dijon (parc de la Colombière et jardin de l’Arquebuse), autres moments du festival, le metteur en scène britannique Graeme Miller fera quant à lui participer le public à travers une méditation en symbiose avec la nature (les 4 et 5 septembre, de 15h à 18h, au parc de la Colombière).

Festival Entre Cour et Jardins
Du 27 au 29 août à Barbirey sur Ouche,
Du 2 au 5 septembre dans le parc de la Colombière et dans le jardin de l’Arquebuse à Dijon
Le 18 septembre à l’abbaye de Talus Saint-Prix et le 19 septembre à Trois-Fontaine-l’abbaye, en Champagne.
Site internet du Festival : infos@ecej.fr

Du 3 au 30 septembre, à la galerie verte à Paris: l’exposition « Urban Nature ».

Une initiative d’Amauray Gallon, ça vaut toujours le détour. Avec l’exposition « Urban Nature » ce génial inventeur du mur végétal (terrasse du Café de l’homme à Paris),  a eu l’idée cette fois-ci, de faire appel à des designers ébénistes. Avec trois artistes, tous diplômés de la prestigieuse école Boulle et représentants des Ateliers Ouverts, les ruches et nichoirs à oiseaux vont donc s’inviter dans son espace d’innovation et d’exploration botanique. Les abeilles comme la femme sont l’avenir de l’homme, non?Pour Amauray Gallon, la question ne se pose pas.


Exposition « Urban Nature »
La Galerie Verte
6 rue des Jeûneurs 75002 Paris

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone