15 éco-gestes pour recycler malin

Extrait de NEOPLANETE 21

1 JE LIMITE MES DÉCHETS À LA SOURCE

Le « meilleur » déchet est… encore celui que l’on ne produit pas ! Lorsque vous faites vos courses, achetez des produits à emballage limité ou en vrac et évitez les yaourts avec leur packaging en carton, les barquettes de viandes… Préférez aussi les sacs réutilisables à ceux en plastique dont vous ne vous servirez qu’une seule fois. Savez-vous qu’un sac plastique est utilisé pendant vingt minutes… et met plus de 400 ans à se dégrader dans la nature ? Autre astuce : au lieu d’acheter du neuf, n’oubliez pas le troc et la location.

Rendez-vous sur location.consoglobe.com, www.je-loue-tout.fr, www.radins.com/troc/ ou encore www.simpletroc.com

2 JE NE LAVE PAS MES EMBALLAGES AVANT DE LES JETER

Inutile de rincer votre pot de sauce tomate en verre ou vos briques de lait avant de les déposer au tri sélectif : ils seront à nouveau lavés au moment du traitement. Vous éviterez de gaspiller de l’eau. Pour limiter les odeurs, videz-les ou passez-les sous le robinet rapidement.

3 JE TRIE MES DÉCHETS À LA MAISON

En 2010, seulement 55 % des Français déclaraient trier systématiquement le verre, les piles, les emballages et les papiers journaux. De gros efforts sont également à faire pour les déchets de la salle de bains. Jetez dans la poubelle à ordures ménagères vos rasoirs jetables, Coton- Tige, couches pour bébé, brosses à dents, lingettes et cosmétiques (rouges à lèvres, mascaras, pinceaux…), mais triez la bombe à raser, les flacons de crème, de shampoing, de gel douche ou de parfum, et les déodorants.

4 AU BUREAU AUSSI, J’ADOPTE LE TRI SÉLECTIF

Au boulot, ayez le bon réflexe et incitez vos collègues à faire de même ! Donc pensez à rendre les cartouches d’encre vides à votre fournisseur qui les recyclera et préférez les crayons et les stylos rechargeables aux jetables. Réduisez également votre consommation de papier en évitant d’imprimer (ou alors recto-verso) ou en recevant vos factures en ligne. Stockez vos papiers dans des poubelles spéciales et plutôt grandes (d’un volume supérieur à 15 m3) pour limiter des rotations coûteuses.

5 JE ME RENSEIGNE AUPRÈS DE MA COMMUNE

Attention, les communes n’offrent pas les mêmes possibilités de recyclage selon leur budget et le centre de tri dont elles dépendent. De manière générale, les emballages en acier, aluminium, papier/carton, plastique (bouteilles et flacons) et le verre se recyclent. Mais gare aux exceptions : les verres culinaires, la vaisselle, les sacs en plastique, les pots de yaourt, de crème fraîche, et le polystyrène des barquettes de viande doivent être jetés dans le bac des ordures ménagères ! Vous avez besoin d’informations sur le recyclage ? Contactez votre mairie pour savoir ce que les différents containers mis à disposition acceptent ou non. Parfois, des bennes entières ne sont pas recyclées car des « intrus » y ont été malencontreusement déposés !

Plus d’infos sur www.ecoemballages.fr

6 JE SENSIBILISE MA COPROPRIÉTÉ

Rappelons que l’habitat collectif trie deux fois moins que le monde rural ! Si vous êtes propriétaire, les assemblées générales sont l’occasion d’imposer le tri sélectif et de proposer la mise en place d’un compos. En effet, environ un tiers de notre poubelle est composé de débris organiques pouvant servir d’engrais : épluchures de fruits et légumes, déchets verts du jardin… Il ne serait ainsi plus nécessaire de les acheminer en camion, ni de les incinérer ou de les enterrer !

7 JE FAIS ENTENDRE MA VOIX AUPRÈS DES ÉLUS

C’est la mairie et ses services techniques qui décident ou non de mettre à disposition des citoyens des poubelles de tri sélectif dans les parcs, le métro… Or il faut parfois marcher à plus de 1 km de chez soi pour en trouver ! Alors, faites entendre votre voix et entreprenez toutes les démarches nécessaires pour montrer à vos élus locaux que c’est une de vos priorités.

8 JE NE JETTE PAS MES PILES USAGÉES

Aujourd’hui, seulement 36 % des piles commercialisées sont collectées dans notre pays ! Or si elles sont rejetéesdans la nature sans précaution, elles peuvent libérer des composants jugés dangereux comme le nickel, mercure, plomb, zinc, lithium… Alors, rapportez-les aux points de collecte, déchetteries ou points de vente, la loi oblige les fabricants et la grande distribution à financer leur recyclage. Ils sont répertoriés sur les sites des organismes collectifs agréés. Autre idée géniale : et si vous optiez pour les piles rechargeables qui sont rentables dès la cinquième utilisation et qui se rechargent près de mille fois ?

9 JE RAPPORTE MES MÉDICAMENTS À LA PHARMACIE

Que se passe-t-il quand on se débarrasse de ses médicaments n’importe comment et qu’ils se retrouvent dans une rivière ? Eh bien, les poissons changent de sexe ! Cette devinette n’est pas drôle, vous en conviendrez. Or trop de Français jettent encore leurs pilules et autres cachets usagés à la poubelle ou aux toilettes, ce qui pollue les sols et l’eau. Rapportez les vôtres chez votre pharmacien. La plupart participent à l’opération Cyclamed, pour que les médicaments soient triés, avant d’être détruits dans des conditions appropriées.

Plus d’infos sur www.cyclamed.org

10 J’OFFRE UNE DEUXIÈME VIE À MES DEEE

Téléphones portables, ordinateurs, fers à repasser, grille-pain, sèche-cheveux… D’ici à 2020, 12,3 millions de tonnes de déchets électriques et électroniques (DEEE) pourraient envahir l’Union européenne. Or seul un tiers fait l’objet d’un véritable traitement. En France, une éco-taxe de 0,52 e par kg reversée aux organismes de recyclage a été créée. Résultat : le consommateur paye 13 e pour un réfrigérateur, 2 e pour un microondes et 0,1 e pour un réveil, une perceuse ou une souris. Pourquoi les recycler ? Parce qu’ils contiennent presque tous des éléments dangereux pour notre santé et l’environnement : mercure, cristaux liquides, plastiques, tubes cathodiques (environ 65 % dans un téléviseur), CFC et autres gaz à effet de serre. Rapportez votre ancien appareil en déchetterie ou dans les magasins distributeurs comme Darty. S’il est en bon état, offrezle à une association caritative. Pour que votre mobile soit réutilisé, surfez sur www. love2recycle.fr ou sur www.mobifrance.com Les sites www.monextel.com et www.recyclez-moi.fr (ordinateurs et téléphones) feront un don au profit de la fondation de votre choix.

11 JE SUIS « OPTI SOIN » AVEC MES ANCIENNES LUNETTES

D’après la Fondation d’entreprise Krys pour la vue, tous les ans, l’Europe et les États-Unis jettent 10 millions de paires de lunettes encore utilisables. Or ce sont les populations des pays en voie de développement qui en ont le plus besoin : 90 % souffrent de déficience visuelle ! La fondation met donc à disposition des urnes de collecte chez tous les opticiens de l’enseigne. De son côté, Lions Clubs, qui possède un centre au Havre, collecte, trie, nettoie et remet à neuf 1 000 nouvelles montures chaque année. Quant au frère François-Marie Meyer, du couvent des capucins à Hirsingue (Haut-Rhin), il a créé en 1974 l’association Lunettes Sans Frontière qui ramasse des lunettes pour les malvoyants du tiersmonde et envoie entre 80 et 100 colis par semaine en Afrique, mais également en France pour ceux qui en ont besoin.

Plus d’infos sur www.fondation-krys.org, www.lions-france.org et www.lunettessans-frontiere.org

12 JE CONSERVE MES AMPOULES

Récylum, l’éco-organisme en charge de la récolte et du recyclage des lampes usagées, a eu l’idée lumineuse d’installer Lumibox, un espace de collecte des lampes usagées, dans les supermarchés.

Plus d’infos sur www.ecoemballages.fr et www.recylum.com

13 JE RÉCUPÈRE DE VIEUX MEUBLES

Faire du neuf avec du vieux, c’est tendance et écolo ! Baladez-vous dans lesbrocantes à la recherche de meublesque vous restaurerez et customiserezà votre goût. On passe ainsi du jetableau durable en se faisant plaisir, avec la garantie d’un intérieur unique.

14 JE PARTICIPE AU RECYCLAGE SOLIDAIRE

Le collectif ASAH (Association au Service de l’Action Humanitaire) et la société Polytech ont lancé l’opération Recyclage solidaire pour collecter des déchets recyclables, comme les téléphones, les cartouches usagées et les bouchons, dontla valorisation finance des projets associatifs écologiques et/ou solidaires. Vous pouvez les déposer gratuitement près de chez vous, partout en France, auprès des cent vingt fondations participantes.

15 JE REGARDE LES LOGOS

Pas toujours très évident… Le ruban de Möbius (symbolisé par le logo aux trois flèches) est le seul à signaler que le produit est recyclable. Il peut aussi indiquer qu’il contient des matériaux recyclés. Le point vert signifie que le fabricant contribue au financement du système de collecte, mais il n’y a aucune précision sur la façon de trier le produit ou sa composition. La poubelle barrée d’une croix est dédiée aux DEEE. Ce logo informele consommateur qu’il ne doit pas jeterl’article usagé dans la poubelle courante, mais le rapporter au vendeur ou le déposer dans un point de ramassage. Celuide l’homme à la poubelle, quant à lui,est une simple invitation à vous débarrasser de vos déchets dans une poubelle et non par terre.

Plus d’infos sur www.ecoemballages.fr

Noé Conservation avec Delphine Rabasté

http://www.neo-planete.com/2011/02/28/le-recyclage-des-lunettes-en-met-plein-la-vue/
Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone