1 000 $ de récompense pour aider à retrouver des tueurs d’éléphants

1 000 dollars, c’est la somme qu’offre l’association de défense des animaux Peta à toute personne ayant une information aidant à la capture des employés d’une plantation de palmiers à huile en Indonésie, accusés d’avoir tué 3 éléphants.

éléphants« Il faut attraper ces tueurs lâches et les traduire devant la justice en utilisant toute la force de la loi », a déclaré à l’AFP le vice-président de Peta pour l’Asie, Jason Baker. Sa cible : des employés d’une plantation de palmiers à huile qui auraient empoisonnés 3 éléphants sur l’île indonésienne de Sumatra, dans le parc national Tesso Nilo, le 10 novembre dernier. D’après le responsable du parc, Kupin Simbolon, les animaux (2 éléphantes et un éléphanteau d’un an) seraient entrés dans la plantation et auraient détruit les paillotes des employés.

Depuis le début de l’année, 17 pachydermes ont perdu la vie dans les environs du parc. Une catastrophe quand on sait que l’Union internationale de conservation de la nature (UICN) ne recense que 3 000 éléphants de Sumatra (Elephas maximus) vivant à l’état sauvage, et que la course à la déforestation se poursuit pour planter des palmiers à huile en Indonésie, premier producteur d’huile de palme au monde.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone