10 éco-gestes pour un hiver douillet

8) MÊME DANS LE FROID, J’ENFOURCHE MA BICYCLETTE
Utiliser le vélo comme moyen de transport quotidien est une question d’habitude ; quand on commence, on ne peut plus s’arrêter, même en hiver. Couvrez avant tout votre tête et votre buste, car ce sont les parties les plus sensibles au froid. Ne laissez passer aucun filet d’air. N’hésitez pas à sortir l’équipement complet : bonnet, tour de cou, manches anti-froid, veste coupe-vent… Le port de gants est évidemment indispensable, quitte à opter aussi pour des sous-gants. Enfin, en cas de neige ou de pluie, vous serez content d’avoir un garde-boue ainsi qu’une bâche pour protéger votre bicyclette à l’arrêt.

9) SI JE SUIS FRILEUX, JE DÉCOUVRE L’AUTO-PARTAGE
Si vous n’êtes pas très chaud pour circuler à vélo, reste l’indétrônable voiture. Et le covoiturage. En 2010, 26 % des Français l’ont testé, selon le baromètre MACIF de la mobilité durable, pour de longs voyages mais aussi des trajets quotidiens domicile-travail. Autre tendance : l’auto-partage. Né en Suisse en 1948, ce système de location de véhicules pour de courtes durées a fait tardivement son entrée en France, où il se développe petit à petit. La Mairie de Paris met en place un projet de voitures électriques en libre-service, l’Autolib’, qui permettra en partie de réduire la place et l’usage de ce mode de transport en ville. Un service accessible à tous, même aux jeunes conducteurs !

10) JE PRÉFÈRE LES RAQUETTES AU SKI
Le secteur des stations de sports d’hiver engendre gaspillage des ressources et dégradation des écosystèmes. Chaque année, 95 millions de m3 d’eau et 25 000 kWh d’énergie par hectare de piste sont dépensés pour produire de la neige dans les Alpes. Par ailleurs, les montagnes, accueillant des milliers de touristes, deviennent épisodiquement des décharges : mégots, emballages, sacs plastique, etc. En 2006, les bénévoles de l’association Moutain Riders en ont ramassé dans une vingtaine de stations…9 tonnes ! Alors, bougez-vous autrement. Si vous aimez vraiment la neige, les randonnées en raquettes ou le ski de fond sont des pratiques plus douces que les descentes tout schuss.

© Photos : Claude Robillard/Flickr- Peupleloup/Flickr – Vectorstock

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone